En matière d’assurance entreprise, détenir une protection en responsabilité civile s’avère un enjeu capital.  Autant pour le travailleur autonome que pour les entreprises de service, ce type de protection constitue un abri anti-soucis.

La responsabilité dans l’univers commercial, implique davantage que la simple interaction avec des tiers.  Elle inclut les dommages matériels et/ou corporels causés aux tiers, de même que les dommages locatifs d’un local loué, d’un équipement sous sa garde, d’un employé, d’un bien, et même de préjudice imputable à la publicité. Bref, c’est un dépanneur hors pair.

Pour être convenablement protégé, il est  important  d’évaluer adéquatement la portée de sa responsabilité, en tant qu’entrepreneur, tout en tenant compte de son évolution à travers le temps.

Bien considérer et déclarer à son assureur,  toutes activités que l’entreprise effectue, selon chaque niveau de ses opérations, dans tous ses départements,  est un excellent réflexe quand on se préoccupe du bien-être des employés, des visiteurs, des clients.

La santé et la survie d’une entreprise pourraient dépendre de la vigilance des entrepreneurs en matière de protection.  Il est difficile de prévoir les coûts qu’occasionnerait  une mise en demeure, une action en justice, la destruction de biens, l’éventail de frais engendrés pour des traumatismes et blessures. Mieux vaut se prémunir contre les aléas de la vie.

Le développement d’un nouveau projet, devrait instinctivement,  susciter chez l’entrepreneur, la réaction de consulter  son assureur. Ce dernier pourra déterminer l’impact  sur la responsabilité civile et  convenir de  l’ajustement  à effectuer sur le contrat d’assurance. Faire abstraction de cette démarche pourrait occasionner des ennuis. Prudence est mère de sûreté, dit le proverbe.

Selon les divers secteurs d’activité entrepreneuriale,  les assurances responsabilité peuvent avantageusement couvrir : employés, représentants, bénévoles, dirigeants, administrateurs, etc. qui agissent au nom de la compagnie, ceci pour le bénéfice de chacun.

Pour la paix d’esprit et la saine gestion de votre commerce, n’oubliez pas,  que dès qu’un service ou un bien est offert ou vendu, dès qu’il y a un achalandage, il y a matière à se doter d’une protection en responsabilité. Protéger son entreprise, son personnel, ses usagers, sa clientèle est sans contredit une décision judicieuse et enrichissante.

 

Retour Tous les conseil d'expert