La pénurie de main-d’œuvre est sur toutes les lèvres et n’est pas que passagère si on se fie à l’économiste Pierre Fortin, professeur émérite à l’UQAM, qui la qualifie plutôt de réalité permanente du XX1ème siècle.

Cette nouvelle évidence génère trois enjeux majeurs pour les entreprises, soit le recrutement de la main-d’œuvre, la fidélisation des talents, de même que la rareté des compétences. Il est maintenant temps de changer nos paradigmes.

Ainsi, votre relation avec vos employés et bien entendu avec les candidats, doit évoluer en conséquence. Il nous faut passer d’une approche transactionnelle, dans laquelle on échangeait simplement un salaire contre du temps de travail, à une approche relationnelle avec vos employés et candidats afin de pouvoir anticiper leurs besoins et adapter votre offre de façon continue dans le but d’établir une relation de confiance à long terme avec eux.

La plupart des entreprises que nous rencontrons sur le terrain font les mêmes constats, mais encore trop peu s’engagent dans une véritable réflexion et font l’erreur d’ajouter des avantages ou d’augmenter les salaires sans toutefois remettre en question leur philosophie de gestion. Bien entendu, on se doit d’être compétitif sur le marché pour attirer les talents, mais c’est la qualité de votre leadership et votre culture qui leur donneront le goût de rester.

Voici donc quelques pistes pour mieux faire face aux nouvelles réalités du marché du travail sans rester en surface:

– Menez un sondage annuel auprès de vos employés afin de connaître leurs sources de satisfaction, mais aussi leurs irritants. N’ayez pas peur d’aller au fond des choses en créant des groupes de discussions ou en menant des entrevues individuelles pour bien comprendre leur point de vue., et de grâce, apportez les changements requis!

– Maximisez l’expérience « Employé » et l’expérience « Candidat ». Chaque point de contact entre votre entreprise et un employé et un candidat peut contribuer à augmenter ou à diminuer votre capacité d’attraction et de rétention de la main-d’œuvre. Par exemple : Faites-vous des suivis adéquats avec les candidats qui postulent chez vous? Est-ce que vos gestionnaires ont tendance à faire trainer les processus de recrutement en longueur? Quelle est la qualité du service que vos employés reçoivent lorsqu’ils ont des questions sur leur paie et leurs avantages sociaux? Est-ce que les rencontres d’évaluation du rendement sont constructives chez vous ou ressemblent davantage à un chemin de croix tant pour vos gestionnaires que vos employés?

– Identifiez les compétences comportementales dont votre entreprise a vraiment besoin pour demeurer compétitive. Cherchez ces compétences chez les candidats, plutôt que d’espérer la perfection. L’entreprise doit se responsabiliser dans le développement de l’expertise dont elle a besoin et investir dans l’épanouissement de ses employés.

– Investissez dans votre leadership! Formez vos gestionnaires et supportez-les dans le développement de leurs habiletés de gestion, mais surtout dans leur savoir-être. Ils sont en position de vous permettre de conserver vos employés ou de les faire fuir.

– Soyez créatifs et flexibles pour être concurrentiels. Par exemple, si vous n’avez pas les moyens d’offrir une assurance collective, pourquoi ne pas mettre au moins sur pied un fonds de santé? Le secret est de rester aligné sur les véritables besoins de vos employés.

Bien entendu, le défi est de taille et peut paraître insurmontable. N’hésitez pas à vous adjoindre les services d’un professionnel en ressources humaines qui pourra vous accompagnement efficacement. Vous pouvez également être admissible à des subventions importantes auprès de votre Centre local d’emploi pour vous permettre de vous entourer de gens compétents en la matière. Renseignez-vous!

Retour Tous les conseil d'expert